Canadian Journal of Plant Pathology (2007) 29, 9-17

From Pestinfo-Wiki
Jump to: navigation, search

M.H.Y. Hovius, O. Carisse, V. Philion and M.R. McDonald (2007)
Field evaluation of weather-based spray programs for the control of downy mildew of lettuce (Lactuca sativa), caused by Bremia lactucae, in Quebec and Ontario
Canadian Journal of Plant Pathology 29 (1), 9-17
Abstract: Each year, downy mildew caused by Bremia lactucae occurs in lettuce-producing regions of Quebec and Ontario. Trials were conducted to determine if the disease could be managed with fewer fungicide applications, using disease forecasting. Disease-forecasting programs designed to time the application of fungicide sprays were evaluated for control of downy mildew of lettuce in 1997 and 1998 at 9 field sites. Disease forecasting was based on lesion development following a recorded sporulation-infection period (SIP), with leaf wetness between 3:00 AM and 10:00 AM and temperature between 5 and 20 °C. Presymptom sprays with the protectant fungicide mancozeb were applied before lesions were expected; they were based on 110 accumulated degree-days following a SIP, but not within 7 days of a previous spray. Post-latent-period sprays with the systemic fungicide metalaxyl-M in combination with mancozeb were applied after forecasted lesion development; they were based on 135 accumulated degree-days, but not within 14 days of a previous spray. The effects of forecasted sprays were compared with those of weekly applications of mancozeb and with those of metalaxyl-M or metalaxyl applied in furrow at the time of seeding or transplanting. Downy mildew developed at 7 of the 9 sites. The number of SIPs recorded at all sites ranged from 7 to 17. In 8 of the 9 sites, there were fewer mancozeb applications with the presymptom program than with the weekly sprays, that is a reduction of one, two, and three sprays at six, one, and one sites, respectively. This resulted in a 16%-60% reduction in applied fungicide. When metalaxyl-M plus mancozeb was applied according to the post-latent-period forecast, one or two sprays were required, that is a reduction of two, three, and four applications at four, three, and two sites, respectively, compared with the weekly application of mancozeb alone. Metalaxyl-M or metalaxyl applied in furrow provided control for 30-40 days after seeding or transplanting. The number of fungicide applications can be reduced with acceptable disease control if a forecasting program is followed.

À chaque année, le mildiou causé par le Bremia lactucae affecte la laitue dans les régions productrices du Québec et de l'Ontario. Des essais furent effectués pour déterminer si la maladie pouvait être combattue avec moins d'applications de fongicide en faisant appel à un modèle de prévision de la maladie. En 1997 et 1998, des modèles de prévision conçus pour choisir le moment des traitements fongicides contre le mildiou de la laitue furent évalués sur le terrain à 9 sites. La prévision était basée sur le développement de lésions suivant une période enregistrée de mouillure des feuilles propice à la sporulation et l'infection, située entre 3:00 AM et 10:00 AM et à une température entre 5 et 20 °C. Des pulvérisations présymptomatiques de mancozèbe, un fongicide à action préventive, furent effectuées avant l'apparition attendue des lésions; elles furent établies en fonction de 110 degrés jours accumulés après une période propice à la sporulation et l'infection, mais pas à l'intérieur des 7 jours qui suivaient une application précédente. Des pulvérisations après la période de latence avec le fongicide systémique métalaxyl-M en combinaison avec du mancozèbe furent effectuées après le développement prévu des lésions; elles furent établies en fonction de 135 degrés-jours accumulés, mais pas à l'intérieur des 14 jours qui suivaient une application précédente. Les effets des applications prévues furent comparés à ceux des applications hebdomadaires de mancozèbe et à ceux du métalaxyl-M ou du métalaxyl appliqué dans le sillon au semis ou à la transplantation. Le mildiou s'est développé à 7 des 9 sites. Le nombre de périodes propices à la sporulation et l'infection enregistrées à tous les sites varia de 7 à 17. Dans 8 des 9 sites, il y a eu moins d'applications de mancozèbe avec le programme présymptomatique qu'avec les applications hebdomadaires, soit une réduction de une, deux et trois applications à respectivement six, un et un sites. Il en résulta une diminution de 16% à 60% de fongicide appliqué. Lorsque la combinaison métalaxyl-M plus mancozèbe fut appliquée selon la prévision après la période de latence, une ou deux applications furent nécessaires, soit une réduction de deux, trois et quatre applications à respectivement quatre, trois et deux sites, comparativement à des applications hebdomadaires de mancozèbe seul. Le métalaxyl-M ou le métalaxyl appliqué dans le sillon maîtrisèrent la maladie durant 30 à 40 jours après le semis ou la transplantation. Tout en donnant un degré de lutte suffisant, le nombre d'applications de fongicides peut être réduit si un modèle de prévision de la maladie est appliqué.
(The abstract is excluded from the Creative Commons licence and has been copied with permission by the publisher.)
Link to article at publishers website
Database assignments for author(s): Vincent Philion, Mary Ruth McDonald, Odile Carisse

Research topic(s) for pests/diseases/weeds:
control - general
thresholds/decision-support systems


Pest and/or beneficial records:

Beneficial Pest/Disease/Weed Crop/Product Country Quarant.


Bremia lactucae Lettuce (Lactuca) Canada (east)